La prunelle de ses yeux – Ingrid Desjours

41rdhmlkil

Sortie : 13 octobre 2016

Il est aveugle. Elle est ses yeux. Elle pense le guider vers la lumière. Il va l’entraîner dans ses ténèbres. Gabriel a tout perdu en une nuit. Son fils de dix-sept ans, sauvagement assassiné. Ses yeux. Sa vie…

Les années ont passé et l’aveugle n’a pas renoncé à recouvrer la vue. Encore moins à faire la lumière sur la mort de son enfant. Quand un nouvel élément le met enfin sur la piste du meurtrier, c’est une évidence : il fera justice lui-même.

Mais pour entreprendre ce long et éprouvant voyage, Gabriel a besoin de trouver un guide. Il recrute alors Maya, une jeune femme solitaire et mélancolique, sans lui avouer ses véritables intentions…

 La cécité de conversion est une pathologie aussi méconnue qu’effrayante : suite à un profond traumatisme psychologique, vous êtes aveugle. C’est ce qui est arrivé au personnage principal de ce roman.

MON AVIS

Très belle couverture de l’édition brochée de « La prunelle de ses yeux »,  avec sous le titre, des signes en braille et donc en relief !

Je vous le dis sans préambule, j’ai adoré ce thriller psychologique concocté par Ingrid Desjours ! J’ai découvert l’auteure avec ce livre et je n’ai pas été déçu.

Ce roman à suspense se déroule en 2016, avec des flashbacks réguliers sur l’année 2003, l’année du meurtre de Victor, le fils de Gabriel. Les chapitres sont courts et donne le rythme à l’histoire.

Vous allez suivre Gabriel, le père aveugle, dans ses pérégrinations, toujours à la recherche de la vérité sur la mort de son fils. Celui-ci est accompagné d’une femme qui lui permet d’aller où bon lui semble. Vous allez voir du pays, entre ballades et excursions dans des lieux improbables, et ce périple finira par vous apporter des réponses, mais pas toujours celles que vous souhaiteriez…

En effet, plus le récit avance et plus l’on se retrouve en empathie avec Gabriel et son fils Victor que l’on découvre petit à petit. Dans cette enquête, on apprend à connaître l’environnement scolaire de l’adolescent Victor, qui a pu intégrer une école prestigieuse à Neuilly-sur-Seine. Celui-ci se lie d’amitié avec une bande d’ados suivant le même cursus que lui.

Je ne vous en dirais pas plus sur ce thriller pour préserver le suspense, car les révélations se succèdent et le final est somptueux ! Un vrai coup de cœur pour moi. Je remercie l’auteure de si bien analyser l’âme humaine et de nous restituer habilement les émotions et les doutes de ses héros. Je vais désormais suivre les parutions d’Ingrid Desjours de très près !

coup-de-coeur_violet

BIOGRAPHIE

ingrid-desjoursIngrid Desjours est psychocriminologue. Après avoir exercé de nombreuses années auprès de criminels sexuels en Belgique, elle décide en 2007 de se retirer en Irlande pour écrire son premier thriller.

Depuis, elle se consacre entièrement à l’écriture de romans et de scénarios pour des séries télévisées. Les nombreux psychopathes qu’elle a profilés et expertisés l’inspirent aujourd’hui encore.

Outre ses tableaux cliniques pertinents, l’auteur excelle dans l’art de lever le voile sur la psychologie humaine et de faire ressentir au lecteur ce que vivent ses personnages, pour le meilleur et surtout pour le pire…

Tous ses romans, Écho (2009), Potens (2010), Sa vie dans les yeux d’une poupée (2013), Tout pour plaire (2014) et Les Fauves (2015) ont été plébiscités tant par le public que par la critique et les libraires.

Consécration : Tout pour plaire est en cours de développement pour une série TV par Arte. Ingrid Desjours publie également chez Robert Laffont des sagas fantastiques sous le pseudonyme de Myra Eljundir. Elle vit à Paris.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

A propos Claude

Bonjour ! J’espère que la lecture de mes chroniques vous donnera envie de vous plonger vous aussi dans un thriller ou un polar !
Cet article, publié dans Lectures, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour La prunelle de ses yeux – Ingrid Desjours

  1. fan2polar dit :

    C’est aussi avec ce livre que j’ai découvert Ingrid Desjours … 😉
    Petite parenthèse : je ne suis pas comme toi, il m’arrive de ne pas aimer mes lectures (rarement) mais je leur consacre quand même un billet ! LOL

    Aimé par 1 personne

  2. Yvan dit :

    Oui, une auteure à suivre, avec une personnalité qui lui est propre. Bonne découverte du reste de son univers 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Hervé dit :

    J’aime beaucoup les romans d’Ingrid Desjours. L’auteure, pour l’avoir rencontrée, a une personnalité riche et entière, elle est passionnante.

    Aimé par 1 personne

  4. Lord Arsenik dit :

    J’ai découvert Ingrid Desjours avec Les Fauves, son précédent roman publié par La Bête Noire, ce fut le coup de foudre.
    Un tantinet moins emballé par celui-là mais on reste quand même dans du haut de gamme.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s