Elsa Roch – Ce qui se dit la nuit

ce-qui-se-dit-la-nuit-878759-250-400

Sortie : 8 février 2017

Après avoir failli déraper sur une affaire d’infanticide, le commissaire Amaury Marsac est prié par son patron, chef de la P.J. parisienne, de se mettre au vert une semaine. Amaury doit prendre du recul et réfléchir loin de son bureau de Paris.

Tout oublier après le cadavre de trop, vingt ans dans la police à collectionner les «ides» : homicides, infanticides, parricides… A peine quadragénaire, le commissaire Amaury Marsac a l’impression de porter mille ans de noirceur sur ses épaules.

Il part donc se ressourcer dans le village de son enfance, au cœur de la Vallée Noire, dans l’Indre, terre de bocages et de brumes.

Mais le jour de son arrivée, alors qu’il hésite à reprendre contact avec Elsa, son amour de jeunesse qu’il n’a pas vue depuis dix ans, une vieille dame est retrouvée morte dans une maison délabrée. Cette femme, c’est Marianne, une des âmes bienveillantes de son enfance. Marianne a été égorgée et tondue. Horrifié, Marsac s’impose dans l’enquête.

Nous avons là un polar rural qui flirte avec la sorcellerie. Bienvenue dans le village où les rumeurs se propagent à la vitesse d’un cheval au galop.

Ici, lorsqu’un évènement inhabituel survient, tout le monde à son avis sur la question. Les superstitions sont bien ancrées dans l’esprit des gens et si plusieurs faits étranges se produisent, on crie à la malédiction.

On a vite fait de trouver des boucs émissaires ou des coupables à ce meurtre violent sans se soucier de l’enquête policière en cours.

Les passions amoureuses se mêlent à tout ça et la jalousie n’est pas loin. Marsac va s’en rendre compte rapidement lorsqu’il va s’approcher d’Elsa et va devoir composer avec ses rivaux.

L’auteure, Elsa Roch, nous charme par son style léger et poétique. Ces personnages sont fouillés et vrais. On apprend à connaître ces hommes et ces femmes de ce village grâce à leurs pensées, leurs actions et leurs certitudes.

Ce polar rural, plein de suspense, se déguste comme un fruit. Il est à la fois acide et rafraîchissant. Il est surprenant, attachant, vénéneux. J’ai eu plaisir à le lire et je le conseille à tous ceux qui aiment ce genre d’ambiance.

Un grand merci à Elsa Roch et aux éditions Calmann-Lévy pour cette magnifique découverte.

BIOGRAPHIE

AVT_Elsa-Roch_1157Elsa Roch écrit depuis son enfance, de la poésie d’abord. À l’adolescence, une rencontre  change sa vie, celle de Salomé, 3 ans, une petite fille autiste dont elle s’occupe pendant tout son temps libre.

C’est ainsi que naît sa première vocation, et qu’elle devient  psy, avec pour spécialisation les troubles autistiques, ceux de l’adolescence, et les addictions.

Parallèlement elle écrit toujours, mais se sent à l’étroit désormais en poésie, car elle veut explorer une à une les failles de l’être humain, différemment…. La découverte de Lehane, James Lee Burke, Fred Vargas… est un déclic.  Désormais elle écrira des polars. « Ce monde est le mien. Il concentre tout. La vie, l’amour, la mort. » Elle vit près de Grenoble.

Enregistrer

Publié dans Lectures | Tagué , , , , , | 9 commentaires

Selfies – Jussi Adler Olsen

51YdPCka+UL

Sortie : 29 mars 2017

Jussi Adler Olsen nous offre son nouvel opus « Selfies ».  C’est la 7ème enquête du Département V. Quel plaisir de retrouver nos héros Carl Mørck, Assad et Rose face à la résolution de nouveaux « cold-case » qui reviennent dans l’actualité.

Ce livre peut être lu sans avoir pris connaissance des précédentes enquêtes du Département V car il n’y a pas de spoil, mais il est préférable d’avoir déjà lu une enquête avec les personnages récurrents de ce trio pour une meilleure empathie avec l’histoire.

Mais là je dois dire que l’auteur frappe très fort d’entrée de jeu ! Car en plus des enquêtes liées à des meurtres, un éclairage nouveau est fait sur le passé d’un personnage de l’équipe du Département V. Plus rien ne sera comme avant !

Je ne vous parlerai que du début de l’histoire sans dévoiler aucun élément essentiel. D’ailleurs, ne lisez pas le résumé de la quatrième de couverture si vous voulez être surpris par les évènements des 100 premières pages de ce livre.

En premier lieu, nous faisons connaissance avec l’environnement familial de Denise, une belle jeune fille de 27 ans, qui survie dans un appartement grâce à l’aide de sa mère et de sa grand-mère. Denise ne travaille pas et est suivie par une assistante sociale.

Puis nous avons affaire au meurtre d’une femme commis dans un parc de Copenhague. Carl Mørck et son équipe doivent réagir vite car une menace pèse sur le Département V : celui-ci est accusé de n’être plus assez rentable et sa fermeture est envisagée.

Enfin, Rose, plus que jamais indispensable au Département V, sombre dans la folie, assaillie par les fantômes de son passé… Dès le second chapitre, nous suivons  Rose dans son quotidien et nous souffrons pour elle. Va-t-elle surmonter cette épreuve ?

Voilà, le décor est planté et je peux vous assurer que vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer en lisant les 600 pages de ce polar suédois. Pour moi, cela a été 600 pages de pur bonheur !

L’auteur suédois Jussi Adler Olsen a choisi des chapitres courts pour nous présenter les protagonistes de plusieurs  histoires. Son style est fluide et son écriture est remarquable.

Ce thriller nous distille son suspense à toutes les pages, sans oublier l’humour avec les blagues d’Assad sur les chameaux et le caractère bien trempé de Carl Mørck.

Le trio Carl, Assad et Rose du Département V nous fait passer un très bon moment entre  angoisse et suspense. Ce roman nous tient en haleine, avec des rebondissements, de nouveaux meurtres, avec une tension qui s’intensifie jusqu’au dénouement final. Un vrai coup de cœur pour moi. A lire sans hésitation !

Je tiens à remercier Babelio et les Editions Albin Michel de m’avoir permis de lire ce nouveau polar suédois en avant-première.

CITATION

« Pourquoi les dromadaires ont de grands pieds ? » demanda Assad.

« Je suppose que c’est pour ne pas s’enfoncer dans le sable » dit Carl.

« Ce n’est pas la bonne réponse, chef. Les dromadaires ont des grands pieds pour pouvoir danser le fandango sur les serpents à sonnettes si ces saloperies avaient la mauvaise idée de passer par là. »

BIOGRAPHIE

AVT_Jussi-Adler-Olsen_9149Jussi Adler Olsen, de son vrai nom Carl Valdemar Jussi Adler Olsen est un écrivain danois né à Copenhague.

Après avoir été le « bon » guitariste d’un groupe de musique pop, il s’essaie à la médecine puis aux sciences politiques, étudie le cinéma, mais aussi les mathématiques.

Depuis 2007, Jussi Adler Olsen s’est spécialisé dans les recueils de romans policiers. Ancien éditeur, il connaît un succès sans précédent avec « Département V », série bestseller qui compte plusieurs tomes et qui a remporté de nombreux prix. « Miséricorde », le premier tome de la série, sorti en 2011 en France, est couronné par les prix scandinaves les plus prestigieux, de La Clé de Verre aux Golden Laurels des libraires.

La série est traduite ou en cours de traduction dans 40 pays. Les trois premiers tomes de « Département V » ont été adaptés au cinéma au Danemark : « Miséricorde » en 2013, « Profanation » en 2014, « Délivrance » en 2016.

Enregistrer

Publié dans Lectures | Tagué , , , , | 5 commentaires

Pire que le mal – Sylvain Forge

81Vx3YniI4L

Sortie : 15 mars 2017

« Pire que le mal » de Sylvain Forge est un polar très documenté qui nous immerge dans l’univers d’une multinationale américaine. Celle-ci possède des laboratoires de recherche spécialisés dans la chimie. Nous allons découvrir une histoire à la fois  contemporaine et historique.

Il y a tout d’abord le meurtre de Lucas que son frère Benjamin Delmas, médecin psychiatre, essaie d’élucider. En effet, son frère Lucas a été retrouvé noyé dans un canal à Bangkok. Il n’a pas vu Lucas depuis si longtemps. Il s’entendait mal avec ce frère rebelle, membre d’une organisation écologiste radicale et si prompte à voir des complots derrière tous les malheurs du monde.

Grâce à une étrange lettre cachée et en retrouvant certaines amies de son frère, Benjamin comprend que son frère allait boucler une longue enquête. Il avait voyagé dans plusieurs pays d’Asie à la rencontre de paysans qui n’avaient qu’un seul point commun: ils avaient tous utilisé un pesticide surpuissant, le binarzole, fabriqué par la multinationale BGC.

Benjamin pensait que son frère était un illuminé. Mais là, il est obligé de constater, de l’avis des amies de son frère, que Lucas à fait preuve de courage en voulant dénoncer un scandale écologique de grande ampleur.

Grâce à l’aide des amies de Lucas, Benjamin va pouvoir suivre une piste solide. Il va découvrir qu’une multinationale nommée BGC vend des pesticides interdits par l’union européenne dans des pays d’Asie dont l’Inde.

Cette multinationale BGC étend sa toile sur le monde entier et cherche à prendre des parts de marché dans le commerce des OGM. Elle souhaite faire une OPA sur un groupe concurrent et ainsi devenir numéro un dans le secteur des OGM.

Les activistes d’une organisation écologique radicale dont faisait partie Lucas souhaitent manifester leur désaccord le jour J qui annoncera la fusion acquisition du groupe BGC.

Ce polar nous dévoile l’action d’un groupe surpuissant qui s’affranchit des règles et des lois pour préserver son empire. Ce groupe est prêt à faire appel à des mercenaires pour se débarrasser des personnes qui entravent sa marche. Cela fait réfléchir et pose question.

Cette enquête que poursuit Benjamin Delmas se suit avec intérêt et l’on apprend beaucoup de choses. Benjamin va découvrir la vie de son frère Lucas et ses recherches.

La galerie de personnages croisés est très riche. Le caractère des femmes dans cette intrigue est plutôt fort et indépendant. Les hommes sont plutôt suiveurs ou autoritaires. Des pressions psychologiques vont être exercées sur des êtres pour les faire parler ou pour qu’ils se taisent. Et cela va aller jusqu’à la menace de mort pour eux-mêmes ou pour leur proches.

Lorsque le puzzle est achevé alors l’histoire s’emballe. Une course poursuite se déclenche et nos héros se retrouvent sous tension et en danger. La suite des évènements ainsi que le dénouement final est alors bien incertain.

Je remercie Sylvain Forge et les Editions du Toucan pour cette excellente enquête pleine de suspense qui ravira tous ceux qui s’interrogent sur les actions occultes des multinationales liées à la chimie et sur le fonctionnement des organisations écologistes radicales.

BIOGRAPHIE

sylvain forge2Sylvain Forge vit à Nantes depuis plusieurs années. Pour cet amateur de théâtre et de jeu de rôles, qui a depuis longtemps le goût de raconter des histoires, l’écriture est apparue comme une suite naturelle.

Après un second polar se déroulant dans le Vichy des années d’Occupation (Le vallon des Parques, Éditions du Toucan), il a mis la cité des Ducs de Bretagne au centre d’un nouveau roman à suspens : la Trace du silure (même éditeur).

Son polar, « Un parfum de soufre » (2015), a obtenu la plume d’argent du thriller francophone.

« Sous la ville » (juin 2016), aux Éditions du Toucan, met en scène un policier fils de harki. Finaliste prix POLAR du meilleur roman francophone, festival Cognac 2016.

Son dernier roman « Pire que le mal » sortira aux Éditions du Toucan, le 15 mars 2017.

 

Enregistrer

Publié dans Lectures | Tagué , , , , | 3 commentaires

Dompteur d’anges – Claire Favan

claire-favan-da
Sortie : 16 février 2017

Chère Claire,

Je vous écris aujourd’hui pour vous remercier d’être présente dans le milieu du thriller français. Pour moi, vous dominez de la tête et des épaules vos comparses hommes qui veulent nous faire frémir par leurs ouvrages. Votre plume envoûtante m’a captivé dès la première page lue et m’a scotché pour ne plus me lâcher jusqu’à la fin.

Après votre thriller « Serre-moi fort » de 2016 qui fut une véritable bombe pour moi, votre nouvel opus « Dompteur d’anges » fut une vraie claque ! Ce thriller m’a pris aux tripes et a bousculé mon esprit. J’ai dévoré ces 415 pages en deux jours avec bonheur et frénésie.

Je ne dévoilerai pas l’histoire de votre thriller mais juste mon ressenti après sa lecture.

Vous savez mieux que personne construire une intrigue originale avec des personnages attachants, à la fois victime puis bourreau, en quête de vengeance ou de rédemption.

La première partie de ce thriller est époustouflante d’intensité ! Elle m’a secoué par la cruauté des hommes qui s’acharnent contre une personne jusqu’à la détruire complètement physiquement et mentalement. Cette personne encaisse comme elle peut les sévices qu’elle subie et se reconstruit une identité forcément différente.

Comment en vouloir à quelqu’un de vouloir se venger de ces bourreaux ?

Après, la manière qu’il choisi d’assouvir sa vengeance peut faire froid dans le dos et même choquer fortement le lecteur. Les passages violents sont là mais ne sont pas insoutenables. Ils font réfléchir notamment sur l’ascendant que peut avoir quelqu’un sur d’autres personnes et sur les techniques de manipulation qu’il peut mettre en œuvre pour arriver à ses fins.

La seconde partie, plus calme mais avec tout autant de suspense, m’a permis de poser le regard sur un second individu qui doute et qui se cherche. Son itinéraire de vie est triste et passionnant à la fois. Tous les évènements qui lui arrivent m’ont tenu en haleine et j’ai éprouvé de l’empathie pour lui.

Bien entendu, votre thriller m’a offert son lot de rebondissements et de twists qui ont fait que j’ai eu peur pour la vie des principaux protagonistes. Et c’est bien le but, en sachant que la mort rode tout au long de votre livre. Le final n’est pas en reste et je n’ai pas su avant la fin si tout ce beau monde allait en réchapper. Un vrai coup de cœur pour moi.

Vous l’avez compris, Claire, je suis devenu accroc à vos ouvrages. Pour moi, vous êtes la meilleure auteure de thrillers français et je pèse mes mots, d’où ce témoignage qui j’espère donnera envie à beaucoup d’autres lecteurs de lire vos thrillers.

BIOGRAPHIE

claire-favan_1733Née à Paris en 1976, Claire Favan travaille dans la finance et écrit sur son temps libre.

Son premier thriller, Le Tueur intime, a reçu le Prix VSD du Polar 2010, le Prix Sang pour Sang Polar en 2011 et la Plume d’or 2014 catégorie nouvelle plume sur le site Plume Libre.

Son second volet, Le Tueur de l’ombre, clôt ce diptyque désormais culte centré sur le tueur en série Will Edwards.

Elle a également participé aux recueils de nouvelles du Collectif des auteurs du noir : Santé!, Les Aventures du concierge masqué et Irradié.

Après les succès remarqués d’Apnée noire et de Miettes de sang, Claire Favan a durablement marqué les esprits avec Serre-moi fort, Prix Griffe noire du meilleur polar français 2016. Elle nous revient avec un thriller machiavélique : Dompteur d’anges.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publié dans Lectures | Tagué , , , , | 12 commentaires

Retours amers – Fabrice Pichon

retours-amers-fabrice-pichon
Sortie : 27 janvier 2017

La couverture sublime de ce polar m’a interpellé en plus du succès de « plusdeprobleme.com » le précédent polar de l’auteur.

C’est la première fois que je lis un polar de Fabrice Pichon. Son dernier opus, « Retours amers », met en scène son personnage fétiche, Marianne Bracq, commissaire à la SRPJ de Besançon, en disponibilité pour motif personnel.

Le livre s’ouvre sur un meurtre violent perpétré dans la ville de Besançon. Un corps horriblement mutilé est retrouvé sur le rivage du Doubs. L’équipe du SRPJ est dépêchée sur place afin de comprendre le mode opératoire du tueur ainsi que ses motivations. Ce psychopathe assouvit-il une vengeance ?

A Concarneau, Marianne Bracq à rendez-vous avec un flic qui aurait des informations pour elle. Ce flic est le Capitaine Atzori. Celui-ci a enquêté deux ans sur une secte suspectée d’enlèvements d’enfants. Cette secte aurait par le passé enlevé le frère de Marianne Bracq toujours introuvable.

Les révélations d’Atzori poussent Marianne à prendre les choses en mains. Celle-ci décide d’enquêter de son côté afin de rechercher son frère.

Ces deux enquêtes sont menées de front. Nous allons découvrir des faits nouveaux sur les agissements de ce tueur ainsi que de nouvelles pistes pouvant mener au frère de Marianne.

Fabrice Pichon nous offre un polar classique mais celui-ci est plus axé sur la vie et les émotions des personnages que sur l’enquête principale. Nous entrons dans le quotidien des protagonistes. Les bons ne sont pas si sympathiques que cela alors que j’ai éprouvé de l’empathie pour ce tueur qui est prêt à aller jusqu’au bout.

J’ai apprécié la trame de ce polar et surtout le personnage de Marianne, cette belle héroïne au charme certain. Sa vie passée, ses doutes sur ses origines familiales, son talent à mener une équipe, son caractère de fonceuse font de Marianne une personne attachante.

Ce polar avance lentement mais passer la moitié du livre, je dois dire que les faits et les évènements s’emballent si bien que j’ai fini ce livre d’une traite. La tension est palpable entre les personnages principaux et une course poursuite s’engage. Mais tout est loin d’être résolu.

L’auteur a de l’imagination à revendre et je dois dire que le dénouement de cette enquête est loin d’être convenu, je vous l’assure.

Merci à Fabrice Pichon pour ce polar qui ravira les amateurs du genre et aux Editions Lajouanie pour leurs choix éclairés.

BIOGRAPHIE

fabrice-pichonFabrice Pichon est né à Besançon.

C’est après de brèves études de droit qu’il se lance dans l’écriture, se souvenant des encouragements de l’un de ses professeurs de français.

En 2000 il remporte un concours littéraire et voit son premier roman publié sous forme de feuilleton, six mois durant, dans Le Bien Public.

Ce grand amateur de polars vit à Dijon.

« plusdeprobleme.com » est son cinquième roman.

« Retours amers » est son sixième roman. Il est également l’auteur de plusieurs nouvelles.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publié dans Lectures | Tagué , , , | 1 commentaire

Toxique – Niko Tackian

91noacm4xsl
Sortie : 4 janvier 2017

Ce thriller nommé « Toxique » que nous livre Niko Tackian nous immerge dans la réalité d’aujourd’hui. Dans ce Paris où tout est possible, son héros Tomar Khan, flic à la Crim, aime jouer au justicier face aux violeurs qui épient les jolies jeunes filles dans les soirées des cafés parisiens. Mais Tomar a tendance à dépasser la ligne.

Ce flic, plutôt solitaire, n’est pas contre une petite aventure tant que cela reste occasionnel. Il aime pratiquer la boxe pour se détendre avec son frère Goran.

Tomar est un ancien de la brigade des mineurs. Il a gravit les échelons jusqu’à la Crim. Et lorsqu’une directrice d’une école maternelle est retrouvée morte dans son bureau à Fontenay-sous-Bois, le dossier est donné à Tomar.

Un suspect était sur les lieux du meurtre ce soir-là mais celui-ci a disparu. Une investigation commence et l’on interroge le personnel de l’école.

Heureusement que Tomar Khan fait confiance à son intuition de flic et ne laisse pas l’affaire se résoudre trop rapidement à son goût. Il sent que tout n’est pas si clair dans ce meurtre de femme.

Ce thriller, en plus de l’enquête pour meurtre, a surtout comme thème principal la manipulation. En effet, lorsqu’une personne connaît tout de vous jusqu’à votre vie privée, alors vous êtes en danger. Si vous avez des failles, des choses à vous reprocher, on peut faire pression sur vous. Et qui peut dire ce que vous feriez alors ?

L’auteur, Niko Tackian, nous plonge dans la tête d’un manipulateur sociopathe qui n’éprouve aucune empathie, prêt à tout pour assouvir ses désirs les plus secrets. Vous saurez très vite de quoi il retourne, mais vous serez pris par l’histoire qui vous embarquera très loin des sentiers balisés de votre quotidien.

Le style de l’auteur est incisif et percutant. Ses personnages sont attachants dans leur solitude mais ont aussi des problèmes de couple ou des soucis familiaux.

Ce thriller se lit rapidement car on se surprend à tourner les pages frénétiquement pour connaître la suite. Et même si l’identité du manipulateur nous est très vite révélée, son plan d’action et les raisons de ses actes ne seront connus qu’à la fin de ce roman. D’où une très bonne surprise pour ce final.

Merci à Niko Tackian d’avoir imaginer ce héros torturé et cette histoire originale qui restera gravée dans mon esprit comme un mauvais cauchemar.

BIOGRAPHIE

Niko Tackian a été journaliste et rédacteur en chef de différents magazines de presse avant de devenir scénariste.

Il devient auteur de bande dessinée et signeavt_nicolas-tackian_6792 son premier projet aux éditions Semic, avant de rejoindre l’équipe de Soleil Productions avec laquelle il va signer plus de 30 albums.

 Il devient également scénariste pour la télévision et crée, en collaboration avec Franck Thilliez, la série Alex Hugo (interprété par Samuel Le Bihan).Il écrit et réalise son premier film, Azad pour France 2 et sort son premier roman « Quelque part avant l’enfer » (éditions Scrinéo) actuellement en cours d’adaptation pour la télévision. Puis il change d’éditeur et livre « Toxique », premier volet des enquêtes du commandant Tomar Khan aux éditions Calmann Levy.

Il partage ses activités entre l’écriture de roman, le scénario qu’il enseigne en formation continu à l’école nationale louis lumière et la pratique des arts martiaux.

Enregistrer

Enregistrer

Publié dans Lectures | Tagué , , , , | 8 commentaires

Un cri sous la glace – Camilla Grebe

71mrdfradwl

Sortie : 1er février 2017

Emma, jeune Suédoise, cache un secret : son patron Jesper Orre, qui dirige un empire de la mode et les boutiques Clothes&More, lui a demandé sa main. Mais il ne veut surtout pas qu’elle ébruite la nouvelle.

Deux mois plus tard, Jesper disparaît sans laisser de traces et l’on retrouve dans sa superbe maison le cadavre d’une femme, la tête tranchée. Personne ne parvient à l’identifier.

Peter, policier émérite, et Hanne, profileuse de talent, sont mis en tandem pour enquêter. Seul problème, ils ne se sont pas reparlé depuis leur rupture amoureuse dix ans plus tôt. Et Hanne a aussi un secret : elle vient d’apprendre que ses jours sont comptés.

Dans un Stockholm envahi par la neige, un double récit prend forme. Chaque personnage s’avère cacher des zones d’ombre.

MON AVIS

Camilla Grebe, auteure suédoise, nous offre son nouveau thriller « Un cri sous la glace ».

Comme tout polar suédois, le rythme de départ est un peu lent. Mais très vite, l’intrigue nous est dévoilée ainsi que les principaux protagonistes.

Nous avons trois histoires : le couple Emma et Jesper, l’ex-couple Peter et Hanne qui vont se retrouver sur cette enquête de meurtre de femme ainsi que Peter et son ex-femme Janet qui lui a donné un fils dont il ne souhaite pas s’occuper.

Emma, Peter et Hanne se dévoilent à nous par une succession de chapitres portant le nom de nos héros qui nous éclairent sur leur vie et leur passé respectif.

Emma travaille dans une boutique de vêtements à Stockholm. Elle fait la rencontre de Jesper. Emma est touchante et fragile à la fois. Bientôt ce tandem nous réservera bien des surprises où la manipulation sera reine.

Peter est un policier solitaire qui a du mal avec l’engagement nécessaire à une vie de couple. Son travail de flic ne le passionne plus comme avant, il a perdu l’intuition qui faisait l’intérêt de son métier. Il ne voit pas dans les morts qu’il côtoie une solution pour leur redonner vie, donc à quoi bon se battre ?

Hanne, profileuse, a une histoire de couple compliquée qui lui donne l’impression d’être dominée par son mari. Ses faits et gestes sont épiés sous prétexte qu’elle doit faire attention. En effet, Hanne a contractée une maladie dégénérative qui peut l’handicaper dans son travail.

L’auteure, Camilla Grebe, a l’art de nous manipuler tout au long de se récit pour notre plus grand bonheur. Surtout le dernier tiers du roman où celle-ci excelle dans la construction de sa narration qui va nous mener vers le final de ce thriller. Camilla Grebe nous donne enfin le plein de révélations et de rebondissements que l’on attendait avidement.

Et je vous le dit : ce thriller suédois se révèle un cru exceptionnel car il maintient le suspense jusqu’à la fin ! Même moi, je suis resté bouche bée par ce dénouement final que je n’ai pas vu venir ! Bravo pour cet exploit chère Camilla ! Je m’incline devant vous !

BIOGRAPHIE

photo-ulrica-zwenger

Camilla Grebe est déjà célèbre en Suède pour sa série de polars écrite avec sa sœur et finaliste du prix Best Swedish Crime Novel of the Year.

Un cri sous la glace, son premier livre en solo paru en 2015 en Suède, fut un bestseller dès sa sortie.

Thriller captivant dans la veine des Apparences de Gillian Flynn, il est sur le point de devenir un phénomène mondial.


 

Enregistrer

Enregistrer

Publié dans Lectures | Tagué , , , , | 8 commentaires