Les loyautés – Delphine de Vigan

delphine de vigan ll

Les destins croisés de quatre personnages : Théo, enfant de parents divorcés ; Mathis, son ami, qu’il entraîne sur des terrains dangereux ; Hélène, professeure de collège à l’enfance violentée, qui s’inquiète pour Théo ; Cécile, la mère de Mathis, qui voit son équilibre familial vaciller. Une exploration des loyautés qui les unissent ou les enchaînent les uns aux autres.

« Les loyautés » de Delphine de Vigan est un très bon roman sur l’enfance et l’adolescence violentée physiquement ou psychologiquement. Un regard très juste sur la société, notamment sur les enfants de couples divorcés. Faut-il toujours tout dire aux parents ? Une histoire développée dans un style très aérien et positif. Les personnages de cette histoire prennent vie devant nous et deviennent très vite attachants. L’empathie nous gagne.

J’ai passé un très bon moment de lecture qui m’a semblé trop court mais intense en émotion, la faute à ce livre de seulement 200 pages. J’aurais aimé un roman plus long. Si vous ne connaissez pas encore la plume de cette auteure, je ne peux que vous conseiller de vite rattraper cet oubli. Personnellement, j’ai dévoré tous ses ouvrages, tous excellents.

Mon roman préféré de Delphine de Vigan reste « Rien ne s’oppose à la nuit » suivi de  « No et moi », « Jour sans faim » et « les jolis garçons ». « Un soir de décembre » parle du couple. « Les heures souterraines » est un très bon roman mais très sombre. « D’après une histoire vraie » m’a étonné par son traitement expérimental qui flirte avec le thriller. Vivement un nouveau roman de Delphine d’au moins 400 pages !

Biographie

*EXCLUSIF*PARIS: "La Grande Librairie" sur France 5

Née à Boulogne Billancourt, le 01/03/1966. Delphine de Vigan est une romancière française. Son premier roman, « Jours sans faim » est paru en 2001 aux éditions Grasset sous le pseudonyme de Lou Delvig.

En 2007, « No et moi » reçoit le Prix des Libraires. Ce « roman moral » à succès sur une adolescente surdouée qui vient en aide à une jeune SDF a été récompensé par le prix du Rotary International 2009 et par le Prix des libraires 2009. Il a été traduit en vingt langues et une adaptation au cinéma a été réalisée par Zabou Breitman, film sorti en novembre 2010.

En 2011, elle obtient le prix du roman Fnac, le Prix Roman France Télévisions et le Prix Renaudot des Lycéens pour « Rien ne s’oppose à la nuit, » ainsi que le grand prix des lectrices Elle 2012.

En 2015, elle a publié un nouveau roman « D’après une histoire vraie » couronné par le Prix Renaudot et le Prix Goncourt des Lycéens. Le roman est adapté pour le cinéma par Roman Polanski avec Éva Green et Émmanuelle Seigner.

Mère de deux enfants, elle vit avec le critique littéraire, reporter et animateur d’émissions culturelles de radio et de télévision, François Busnel.

Publicités

A propos Le Cygne Noir

Chronique de livres >Thrillers | Polars | Romans noirs | Littérature française | Fantasy | SF
Cet article, publié dans Lectures, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les loyautés – Delphine de Vigan

  1. aufildeslivres dit :

    Rien ne s’oppose à la nuit est aussi pour moi son meilleur roman.
    As-tu lu « Fugitive parce que Reine » de V. Huissman qui aborde aussi les troubles de sa mère ?

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s