Olivier Norek – Entre deux mondes

olivier norek livre

Avec « Entre deux mondes », aux éditions Michel Lafon, Olivier Norek nous offre un récit poignant qui oscille entre espoir et désespoir. Une immersion dans la « Jungle » de Calais, deux mois avant la décision de son démantèlement. Un livre dont on ne sort pas indemne.

4ème de Couv’

« Adam a découvert en France un endroit où l’on peut tuer sans conséquences. »

Ce que j’en pense…

J’ai d’abord été déçu de ne pas retrouver Victor Coste, notre capitaine du SRPJ du 93 et le héros de « Code 93 », « Territoires » et « Surtensions », trois polars que j’ai adoré.

Olivier Norek aime prendre des risques et nous offre un focus sur un autre thème : la vie des migrants dans la « Jungle » de Calais, avec d’autres flics et d’autres personnages. Et il s’en sort très bien, son livre est une réussite.

L’auteur nous ouvre les yeux sur ces hommes, ces femmes et ces enfants qui fuient leurs pays en guerre pour rester en vie. Il nous fait vivre la réalité des conditions de traversée de la méditerranée des migrants, entassés dans des embarcations de fortune surchargées.

Les survivants de ce périple de plusieurs milliers de kilomètres échouent à Calais, en France, dans une zone appelée la « Jungle ». C’est une zone de non-droit où la police ne s’aventure pas. Ces migrants sont au moins 10 000 personnes à vivre au jour le jour. Vous découvrirez leurs conditions de vie.

De prime abord, ce n’est pas un sujet qui m’attire pour une lecture. Mais je dois avouer que ce livre d’Olivier Norek m’a très vite happé. J’ai plongé dans cet univers qu’est la « Jungle » de Calais que l’on croit connaître par les reportages télévisés. Mais la vérité qu’on nous montre n’est que la surface des choses et non la réalité de vie de ces hommes et de ces femmes.

La force de ce livre est qu’il nous fait vivre de l’intérieur le parcours de plusieurs migrants. Cela nous les rend attachants et l’on se trouve très vite en empathie avec eux. Et l’on veut savoir s’ils vont s’en sortir et ainsi avoir une chance de gagner le pays de leur rêve.

Plus vous avancez dans cette histoire, plus la tension est palpable. Personne n’est à l’abri de rien. Un crime va être commis. Mais comment retrouver l’assassin ?

Vous allez rencontrer deux flics que tout semble opposer : un français, Bastien Miller, tout juste muté du commissariat de Bordeaux à celui de Calais et Adam Sarkis, un flic syrien, un migrant récemment arrivé dans la « Jungle » de Calais, à la recherche de sa femme et de sa fille. Ceux-ci vont devenir amis.

Vous ferez surtout la connaissance d’un jeune garçon soudanais, Kilani, un être qui a déjà beaucoup souffert dans sa prime jeunesse. Je suis sûr que vous l’aimerez très vite.

L’équipe de flics du commissariat de Calais est aussi intéressante à découvrir. Ce sont des hommes et des femmes qui côtoient les migrants quotidiennement. Ces policiers, qui ont une famille, font leur travail le mieux possible en essayant de rester humains. Ils ont en grande partie les mains liées et ne font qu’appliquer les ordres de l’État français. Cela est souvent frustrant et vous découvrirez pourquoi.

Pour l’écriture de ce roman, Olivier Norek est allé voir sur place les conditions de vie des migrants dans cette « Jungle » de Calais. Il a interrogé des hommes et des femmes ayant connu les horreurs de la guerre qui ont accepté de se livrer. Il a parlé avec des bénévoles humanitaires, des flics de Calais, des Renseignements et des journalistes.

Ce roman inclassable d’Olivier Norek ne pourra vous laisser indifférent. Une fois refermé, il vous laissera au cœur une empreinte indélébile. Et vous vous souviendrez longtemps du personnage d’Adam et du jeune Kilani.

coup-de-coeur_violet

Biographie

NOREK_7a9e5fe41648afe8197916c8d64ce043Olivier Norek est lieutenant de police à la section Enquête et Recherche de la Sous-Direction de la Police Judiciaire (SDPJ) en Seine Saint-Denis (93).

Après deux ans dans l’humanitaire, il devient gardien de la paix à Aubervilliers, puis rejoint la PJ au service financier, puis au groupe de nuit chargé des braquages, homicides et agressions.

Après avoir réussi le concours de lieutenant, il choisit Bobigny au sein du SDPJ 93, à la section enquêtes et recherches (agressions sexuelles, enlèvement avec demande de rançon, cambriolage impliquant un coffre-fort…).

Il écrit quelques textes et participe en 2011 à un concours de nouvelles. Il décide de se mettre en disponibilité pour écrire son premier roman « Code 93 », un polar réaliste qui nous plonge dans le quotidien des policiers en Seine-Saint-Denis.

« Territoires », présenté en exclusivité à l’occasion du 6ème Festival International des Littératures Policières de Toulouse Polars du Sud, est la suite de « Code 93 ». Son 3ème livre, « Surtensions », paraît en 2016. Il obtient le prix du polar européen du magazine Le Point.

Il a travaillé à l’écriture de la sixième saison d’Engrenages. Les droits de ses romans sont déjà acquis en vue d’être portés à la télévision pour y être déclinés en série.

Publicités

A propos Claude

Bonjour ! J’espère que la lecture de mes chroniques vous donnera envie de vous plonger vous aussi dans un thriller ou un polar !
Cet article, publié dans Lectures, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Olivier Norek – Entre deux mondes

  1. Ping : Entre deux mondes – Olivier Norek – les cibles d'une lectrice "à visée"

  2. Ce roman est encensé par toute la blogosphère ! Je vais craquer ☺

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour Claude,
    Je vois que nous avons en gros le même ressenti sur ce bouquin. Et comme toi, j’ai été particulièrement touché par le personnage du jeune Kilani.
    Très belle chronique.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s